Vendredi, Avril 06, 2012

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Communiqué N°08-25/02/2012/MNLA

Dans sa stratégie de libération du Territoire National de l’Azawad, l’Etat Major du MNLA étend ses opérations militaires plus au sud à la frontière Azawad-Mali.

Dans la journée du 24 Février 2012, l’opération contre un bataillon de l’armée malienne dans la région de Ségou à Goumakoura a commencé aux environs de 06h du matin pour prendre fin entre 12h et 13h.

Le bilan est de :

• 30 militaires maliens morts,

• 02 chars de combats et 6 véhicules brulés

Du côté des combattants de l’armée de libération de l’Azawad, nous déplorons 04 morts et 03 blessés.

Au cours de cette journée du 25 Février 2012, à la frontière Burkina-Faso-Niger -Azawad, un accrochage a eut lieu entre un convoi de l’armée malienne et les combattants du MNLA, de 15h  à 19h.

Lire la suite ...

   

AMNESTY INTERNATIONAL le gouvernement doit cesser de bombarder les civils

le gouvernement de mali doit cesser de bombarder les civils

AMNESTY INTERNATIONAL

vendredi 24 février 2012

Le gouvernement malien doit cesser de bombarder la population civile dans le nord du pays, a dit Amnesty International aujourd’hui, après le mort d’une fillette de 4 ans atteinte par un obus.

Le gouvernement malien doit cesser de bombarder la population civile dans le nord du pays, a dit Amnesty International aujourd’hui, après le mort d’une fillette de 4 ans atteinte par un obus.

Fata Walette Ahmedou a été blessée hier après-midi lorsqu’un hélicoptère de l’armée a bombardé le campement de Kel Essouck près de Kidal, une ville située à quelque 1 600 km au nord-est de Bamako, la capitale. La fillette est morte de ses blessures ce matin.

Au moins douze autres personnes ont été blessées dans l’attaque, y compris Khawlata Walette Alladi qui a subi de graves blessures pelviennes et a été amputée d’une jambe. Une autre femme qui avait récemment accouché a été blessée à la tête.

« Ce sont les civils qui sont les victimes principales de ces bombardements aveugles. Au-delà des pertes humaines, ces bombardements ont décimé des dizaines de bovins, de chameaux et de chèvres qui constituent le moyen de subsistance des populations nomades touarègues », a dit Gaëtan Mootoo, chercheur d’Amnesty International sur l’Afrique de l’Ouest.

Lire la suite ...

   

[Photos] Des civils victimes des tirs de l'armée malienne

Des hélicoptères de guerre maliens ont bombardé ce mercredi 22/02 un campement nomade dans l'Azawad, à l'est de la ville de Kidal, Ighouzar près du puit d'Agharaous.

Nous publions aujourd'hui les photos d'une femme, Fadimoutou Walet Mohamedine, ainsi qu'un enfant, Safi Walet Ahmedou, ciblés par ces tirs de l'armée malienne. Safi a succombé à ses blessures, elle avait moins de 5 ans.

Le MNLA dénonce fermement ces crimes lâches de l'armée malienne. Nous en appelons à la communauté internationale ainsi qu'aux organisations de la société civile afin d’intervenir pour que cessent ces actes de barbaries du Mali contre les populations civiles de l'Azawad.

La visualisation de ces photos est déconseillée aux personnes sensibles.

Lire la suite ...

   

Communiqué N°7 du 22/02/2012-MNLA

Des hélicoptères de guerre Malien ont  bombarder  ce jour-ci un  campement nomade  à l'Est de la ville de Kidal à  Ighouzar près du puit de Agharous .

Le bilan  est le suivant :

• Sept (07) personnes grièvement blessées et dans un état critique,

• Deux (02) femmes tuées,

• Et un nombre important de  troupeaux  décimés.

Faute de pouvoir combattre l’armée  de libération de l’Azawad, les avions de guerre du Mali, s’empennent depuis plus de deux (02) semaines aux populations civiles et à leurs patrimoines.

Nous confirmons et informons l’opinion Nationale et International,  que ces avions sont pilotés par des mercenaires ukrainiens qui sont entrain de tuer les populations civils de l’Azawad.

Lire la suite ...

   

Page 8 sur 21