Vendredi, Avril 06, 2012

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Déclaration d'Adhésion d'Officiers au MNLA dont le Colonel-Major Elhadj Ag Gamou

Moi Colonel Major Elhadj Ag Gamou, ancien chef de commandement des troupes maliennes dans la région de Kidal, et toutes les troupes sous mon commandement, déclarons notre adhésion au MNLA.

j'en appel  à l'ensemble des Azawadis à rejoindre et renforcer le Mouvement National de Libération de l'Azawad dans sa lutte pour l'independance, car il reste aujourd'hui la seule organisation capable de faire sortir notre peuple du gouffre dans le quel l'a entretenu le Mali plus de 50 ans.

Nous denonçons la mauvaise gestion  et la politique de l'Autriche de l'Etat malienn dans l'Azawad, et nous déclarons à tous notre demision de toutes ses instances. J'en appel à la communauté sous regionale, regionale et internationale a aider le peuple de l'Azawad à travers le MNLA pour son accession à l'independance. Nous déclarons que toutes nos expériences sont  acquise au profit de l’Azawad, et pour  l’intérêt du peuple de l’Azawad, dans l’atteinte de son objectif d'indépendance et la restauration des droits spoliés.

Lire la suite ...

   

Libération de la Ville d'Ansongo (Région de Gao)

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad, à travers son Etat Major est entré en action de libération du reste du Territoire vers la frontière malienne et informe qu'à ce jour  vendredi 30/03/2012,  après la libération de la région de Kidal, les actions se poursuivent vers les deux autres grandes villes restante (Tinbouctou et GAO).

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad  informe que la ville d’Ansongo, à 95 km de la ville de Gao est libérée ce jour-ci et sous contrôle. Le drapeau de l' Azawad flotte sur la ville.

Lire la suite ...

   

Libération Complète de la région de Kidal

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad a pris le contrôle de la ville de Kidal tôt ce matin vendredi 30/03/2012, après 48 heures de combats. Le Mouvement National de Libération de l'Azawad, rappel qu'il poursuivra l'offensive sur les deux autres capitales régionales de l'Azawad pour déloger l'administration malienne et son armée.

Lire la suite ...

   

UNE SEMAINE DANS L'AZAWAD-N°08-27/03/2012

Semaine de Défis

En 1990, la vague démocratique qui déferle en Afrique ne tarde pas à atteindre le Mali. En mars 1991, Amadou Toumani Touré chasse du pouvoir, par un coup d'Etat militaire, le dictateur Moussa Traoré - au pouvoir depuis 22 ans - qui vient de réprimer dans le sang des manifestations. A l'époque de la transition, le président Amadou Toumani Touré aimait à dire que «les civils ne doivent pas s'étonner d'être renversés par des militaires s'ils gouvernent mal ». Et nous qui commencions à nous habituer à l’idée que les coups d’Etat ne font plus partie de la vie politique africaine! En général, ces régimes s’appuient sur une armée politisée, tribalisée au possible. Par nature, ils génèrent la tentation des coups d’Etat, et personne ne vient les pleurer, lorsqu’ils tombent. Après tout, les élections frauduleuses qui permettent à ceux qui sont déjà au pouvoir d’y rester indéfiniment sont aussi une forme, sournoise, de coup d’Etat.

1. Evénements

Cette semaine a été particulièrement riche en évènements qui confortent encore plus la marche de l’Azawad vers sa libération. Dans l’Azawad comme au Mali, les populations sont en train de lever le voile sur les réalités qui font de l’indépendance de l’Azawad une nécessité vitale pour la paix et la stabilité de la région. Les nouvelles adhésions consolident la popularité du mouvement révolutionnaire. Cet état de fait constitue également une perte énorme pour le Mali et sa politique qui fait croire aux sceptiques que les représentants du peuple azawadi ne sont pas impliqués dans la lutte pour l’indépendance.

Lire la suite ...

   

Page 3 sur 21