Mercredi, Juin 20, 2012

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

Discours de président du CTEA

L'Etat de L'AZAWAD
UNITE  -  LIBERTE - JUSTICE
Discours du président du CTEA à l’occasion de la cérémonie d’investiture des  membres du conseil transitoire  de l’Etat de l’Azawad
Cher  frères  membres du  CTEA, pères, cheikhs, chefs coutumières, aimable hôtes :
Je vous salue par la meilleur des salutation ;assalamou alykoum wa ragmatou llahi wa barakatouhou.
Permettez moi de vous saluer a mon nom au noms des leaders du MNLA et  ses militants en cette heureuse occasion  qui s’honore de votre présence
C’est une rencontre de travail et de la bénédiction d’un premier gouvernement Azawadi depuis plus d’un siècle.il comprend toutes les composantes de la société Azawadi.
Cher assistants, je consacre ce discours aux grandes lignes du travail du notre conseil durant les jours a venir , q’allah le tout puissant  nous aide pour qu’elle soit une période de réalisation.
Notre gouvernement tend la main de coopération et d’amitié  sur le plan intérieur ,régional et international  a travers un Azawad basé sur le droit a l’autodétermination  ,non négociable afin de s’autogérer  ainsi que l’exploration et  l’exploitation  de ses ressources sans ni  tutelle, directions, ou  obligation de quiconque  .
Durant ce mandat la priorité du CTEA est :
-    Œuvrer seriesementpour obtenir l’unité totale au sein de toutes les population de l’azawad comme option principal et strategique .
-    Œuvrer pour garantir la paix et la stabilité sur l’étendu du territoire de l’azawad  qui est considerer comme le garant de principes fondamentales de la vie tel que  l’eau ;la nourriture ;l’électricité ;la santé et l’éducation .
-    La meuilleur preparation d’une charte qui deffinie  les aquis de liberation totale du territoire a travers la garde de frontières et la preparation pour contrecarrer toute agression de qui que ce soi
-    Entamer la construction des différentes institutions de l’état.
-    Entamer la préparation d’une charte qui définie les principes fondamentales de la constitution de l’azawad qui sont entre autres :
-le coran et la sounna sont les sources de législation dans l’etat de l’azawad  et d’en faire une source du Bonaire et non le contraire.
-le respect de l’opinion ;de pensé et d’orientation politique du citoyen.
- le CTEA œuvrera pour pour tisser la confiance totale entre l’azawad et les pays voisins .
- a travers le CTEA le MNLA reaffirme sa disponibilité pour entamer des negociations avec  le représentant  légitime du Mali .sur les problèmes qui entravent  les deux états .
- le MNLA reaffirme son appel a toute la comunauté international pour :
1- considerer le CTEA comme la représentant  legitime de l’etat de l’azawad
2- le refus du MNLA toute intervention militaire dans la territoire de l’azawad ;le MNLA considère  également que les appels lancées d’ici ou de las en faveur d’une intervention militaire dans le territoitre de l’azawad sont issues d’une atittude irresponsables vu l’evaluation des problemes dans la zone toute entiere .
-    Lance un appel au organisation internationales et regionales pour venir en aide humanitaire aux  démunis  a l’intérieur et aux camps des refugies dans lesquels la situation humanitaire est inquiétante .
-    Lance un appel a tous les groupes Azawadi armée a se lancer dans le programme national  qui englobe tout le monde sans distinction aucune et qui n’accepte quiconque en dehors.
Avant que ceci s’achève ces groupes doivent tenir leurs éléments pour éviter toute incident irresponsable.
Au nom du peuple de l’Azawad ;le CTEA tous ce qui ont encourager la sagesse   en ce qui consernes le dossier de l’azawad ;en lessant les discours de violence ;de soulevement ;qui encouragent plus  des violence au moment ou tous ces problemes peuvent etre resolus a travers le dialogue constictuve .
Enfin les azawadis sont appele a participer tous pour la sécurisation de leurs pays et assurer leurs responsabilités .national.
A l’avant   vive l’azawad libre et independant







   

mis en place un Conseil Transitoire de l’Etat de l’AZAWAD(CTEA)

MOUVEMENT NATIONAL DE LIBERATION DE L’AZAWAD

*********************

COMMUNIQUE

 

Le 7 juin 2012, le MNLA a mis en place un Conseil Transitoire de l’Etat de l’AZAWAD(CTEA) de  28 membres dont la composition est la suivante :

  1. 1. Président :

Monsieur Bilal AG ACHERIF

 

  1. 2. Vice-président :

Mahamadou DJERI MAIGA

 

  1. 3. Secrétaire  à la Présidence

Mahmoud AG AGHALI

 

  1. 4. Chargé des relations Extérieures et de la Coopération Internationale

Monsieur Hama AG MAHMOUD

 

  1. 5. Chargé de la Défense Nationale

Colonel Mohamed NAJIM

 

  1. 6. Chargé de l’Administration du Territoire

Alla AG ELMEHDI

 

  1. 7. Chargé de la Sécurité Intérieure

Colonel Hassane AG FAGAGA

 

  1. 8. Chargé de l’Economie et des Finances,

Altanata AG EBALAGH

 

 

  1. 9. Chargé de l’Information

Monsieur Mossa AG ASSARID

 

10. Chargé de la justice

Monsieur Saïd BEN BELLA

 

  1. 11. Chargé du Commerce et des Transports

Bilal AG OUSMANE

 

12. Chargé de l’orientation et de la Prédication Islamique

Monsieur Abdallah AG ALBACKAYE

 

  1. 13. Chargé des Mines, de l’Energie et de l’Eau

Monsieur Ahmed Mohamed AG GUIDI

 

14. Chargé de la Communication et des Nouvelles Technologies

Mohamed Lamine Ould AHMED

  1. 15. Chargé des Azawadi de l’Extérieur, des Droits de l’Homme et de l’Action Humanitaire

Ibrahim AG MOHAMED ASSALECK

16. Chargé de la santé et des Affaires sociales

Monsieur Habitika AG ASSAMADO

 

  1. 17. Chargé de l’Education

Monsieur Abdoulkarim AG MATAFA

 

  1. 18. Chargé de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche

Monsieur Ghabdi AG MOHAMED IBRAHIM

 

  1. 19. Chargé de la Cohésion Sociale, du Règlement des conflits et de la Réhabilitation de l’Autorité Coutumière

Monsieur Mohamed Ousmane AG MOHAMEDOUNE

 

  1. 20. Chargé de la Jeunesse et des Sports

Monsieur Mohamed Zeyni Aguissa MAIGA

 

  1. 21. Chargé de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme

Monsieur Aroudeyni AG HAMATOU

 

  1. 22. Chargé de l’Environnement

Monsieur Baye AG DICKNANE

 

  1. 23. Charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille

Madame Nina Wallet INTALLOU

 

24. Chargé des Domaines de l’Etat, du Foncier et de l’Urbanisme

Monsieur Akli Iknane  AG SOULEYMANE

25. Chargé Fonction Publique Emploi et formation professionnelle

Monsieur Abdoulaye SEYDOU DICKO

 

26. Porte Parole du Conseil

Hama AG SIDAHMED

 

27. Chargé des anciens combattants, des Martyrs et des Victimes de guerre

Youssouf AG ACHEICK

 

28. Chargé du Plan et de la Statistique

Assarid  AG MOHAMED

 

Le CTEA est chargé de la mise en œuvre de la politique générale de l’Etat de l’AZAWAD en matière de développement, de la défense, de la sécurité, de la politique extérieure, de l’éducation, de la cohésion sociale et de la gestion du territoire.

 

Le CTEA est l’interlocuteur de l’Etat de l’AZAWAD tant au plan national qu’international. Il privilégie le dialogue et le développement des relations avec les Etats, institutions et organisations internationales.

 

Le CTEA reste ouvert à l’ensemble des composantes sociales et compétences de l’AZAWAD en vue de contribuer à la construction de l’Etat de l’AZAWAD.

Le Secrétaire Général

 

 

 

Bilal AG ACHERIF

   

Communique de Presse N°17 du 04-06-2012

Le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) est un mouvement populaire qui vise  la réalisation des objectifs du peuple de l’Azawad, à savoir la libération totale, l’unité nationale, la sécurité et le développement sur toute l’étendue du territoire de l’Azawad.

Renforcé par l’appui absolu de toute la population de l’Azawad, des notabilités coutumières et religieuses, exprimé  sincèrement lors du Forum du 25 et 26 Avril  2012 à Gao, ce qui a consolidé davantage la  cohésion entre ses leaders politiques et militaires ainsi que tous ses militants et militantes de l’intérieur comme de l’extérieur.

Le MNLA suit avec intérêt les différentes réactions exprimées sur l’accord de principe passé avec Anssar Addine sur le plan régional et international, ainsi que les communiqués, les déclarations et les lettres diffusés par certains Azawadiens.

Confirme :

Lire la suite ...

   

UNE SEMAINE DANS L'AZAWAD-N°11-10/05/2012-MNLA

L’Azawad: « Entre intangibilité des frontières et droit des peuples à disposer d’eux-mêmes »

Sur des terres retirées à des imposteurs, d’autres convoitises animaient des prédateurs de genres nouveaux à savoir des organisations de la terreur sans objectif connu, assiègent des populations au bord du gouffre face aux enjeux  de la survie. La falsification de l’histoire renversait la vérité des légendes glorieuses, et des acteurs de la plume de service, en donnent une autre tournure aux événements avec une multitude d’articles souvent contraire à la réalité du moment.

Alors les littérateurs de service ont élevé leurs clameurs vers les cieux, emplissant l’air d’opprobre et d’invectives contre les morts et les vivants parmi les justes. Certains se sont réfugiés dans l’amnésie volontaire, d’autres, la conscience tourmentée, se détournent du passé proche, non sans quelque pudeur.  Cependant, il convient effectivement d’éviter les erreurs qui ont en effet fait échouer de grandes initiatives comme cette révolution ayant conduit à la libération du territoire de l’Azawad tant clamé.  Parmi ces erreurs, il y a essentiellement le choix porté sur certains des hommes et des femmes chargés de piloter la vie du peuple.

  1. Evénements

«La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent.» disait Albert Einstein.

Apres toutes les révolutions et les soulèvements sociaux dans l’Azawad, la population a vécu dans une espèce du mythe du mensonge triomphant. Les politiciens, semble-t-il, ont signé un lugubre pacte avec le diable. La corruption fut au début et à la fin. L’objectif d’instaurer un idéal de liberté-justice, se trouva être en souffrance faute d’esprit de contradictions, de critiques  apparentes sans gravités et même de fredaines.

Pour les populations de l'Azawad, la victoire tant attendu et l'espoir d'un nouveau souffle; se sont vu misent en panne par des intérêts inavoués et des combines entres organisations mafieuses dont des leaders sont d'anciens maîtres de la chaînes de la contre-bande; qui utilisent des masses médias à leurs services, pour relayer leurs communiqués; en voulant se donner une côte de popularité au nom de l'islam.

Lire la suite ...

   

Page 1 sur 24

Enregistrez-vous pour voter

SONDAGE

Voulez-vous que l'Azawad devienne un État indépendant ?

Please register to vote.

Who's Online

Nous avons 51 invités en ligne