Mercredi, Octobre 17, 2012

Mouvement National de Liberation de l'Azawad

COMMUNIQUÉ DE PRESSE n°33 du 13 OCTOBRE 2012

Communiqué du Mouvement National de Libération de l'AZAWAD (MNLA) suite à la résolution du Conseil de Sécurité de l'ONU

 

Dans sa résolution 2071 du 12 octobre 2012, le Conseil de Sécurité des Nations Unies s’est déclaré favorable « à ce qu’une force armée internationale prête son concours aux forces armées maliennes en vue de la reconquête des régions occupées du nord du Mali ».

 

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA) salue cette décision dans la mesure où elle vise les groupes terroristes qui tyrannisent les populations de l’Azawad.

 

Néanmoins, nous nous inquiétons, qu’usant du mot « reconquête », la résolution contienne une part d’ambiguïté. Elle pourrait en effet signifier la remise totale du contrôle des régions de l'Azawad aux autorités de Bamako, sans tenir compte des aspirations légitimes de la population de cette région.

D’autre part, à aucun moment, la résolution ne met en évidence l’existence du MNLA. Nous avons donc des raisons de craindre qu’une offensive militaire, faute d’une identification claire de l’ennemi, ne nous mette, contre notre volonté, sur une position défensive.

 

Voilà pourquoi nous sollicitons instamment l’ouverture de discussions entre la direction du MNLA et les différents acteurs intervenant sur ce dossier.

Toutefois, il convient de rappeler que la participation du MNLA dans toutes les phases de cette intervention constitue le préalable pour son succès avec efficacité et efficience.

 

Ceci pour le bien et la sécurité de tous, et au nom des principes laïcs et démocratiques qui nous inspirent.

 

Fait le 13 octobre 2012

 

Moussa Ag Assarid

Membre du Conseil Transitoire de l'État de l'Azawad (CTEA)

Chargé de l'Information et de la Communication

 

Contact presse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

   

COMMUNIQUE N '32

ETAT DE L’AZAWAD

***********

Unité – Liberté - Justice

*****************

CONSEIL TRANSITOIRE DE L’ETAT DE L’AZAWAD

C-T-E-A

COMMUNIQUE N°32

Le Secrétaire Général du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), Président du Conseil Transitoire de l’Etat de l’Azawad (CTEA) informe l’opinion nationale et internationale que la plateforme officielle du MNLA n’est pas encore publiée.

La version relayée sur certains sites internet ne correspond nullement au document  remis au médiateur de la CEDEAO, Son Excellence, Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso.

Le Secrétaire Général du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), Président du CTEA informe les citoyens de l’Azawad, les médias et la communauté internationale que la version officielle (paraphée et signée) de la plate forme de règlement politique du conflit qui oppose le MNLA au Mali sera publiée au moment opportun et approprié.

Le Secrétaire Général du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), Président du Conseil Transitoire de l’Etat de l’Azawad (CTEA) sait compter sur la bonne compréhension de tous.

Ménaka, le 12 Octobre 2012

Le Secrétaire Général du

MNLA / Président du CTEA

Bilal AG ACHERIF

   

COMMUNIQUÉ DE PRESSE n°31 du 7 OCTOBRE 2012

LE MNLA POURSUIT SA LUTTE POUR L'INDÉPENDANCE DE L'AZAWAD

 

Le MNLA ne renonce pas à l'indépendance de l'Azawad. La question concernant l'indépendance ne sera traitée qu'autour de la table des négociations ni avant ni ailleurs.

En outre, la presse algérienne fait état de la présence d'une délégation du MNLA à Alger. Nous apportons un démenti formel à cette information.

 

Fait le 7 octobre 2012


Moussa Ag Assarid

Membre du Conseil Transitoire de l'État de l'Azawad (CTEA)

Chargé de l'Information et de la Communication

   

COMMUNIQUÉ DE PRESSE n°30 du 3 OCTOBRE 2012

 

Le MNLA condamne le meurtre de notre compatriote à Tombouctou

 

Le MNLA condamne avec la dernière rigueur le meurtre ignoble et barbare de notre frère Azawadien assassiné par des terroristes à Tombouctou le 2 octobre 2012. Ce meurtre est une nième provocation de la part des groupes narco terroristes qui continuent de faire souffrir notre peuple. Quelque que soient son appartenance ethnique, son opinion politique et l'acte qu'il aurait commis, il a droit à un traitement digne.

Le MNLA reste solidaire avec tous les Azawadiens et s'engage à soulager leurs souffrances. Nous suivons de très près les agissements abusifs et inhumains sur les pauvres populations de l'Azawad et sommes consternés par toutes les amputations, lapidations et meurtres qu'elles subissent.

Par la voix du CTEA, le MNLA présente ses condoléances à la famille du défunt et que la terre lui soit légère et que son âme repose en paix.

 

Fait le 3 octobre 2012

 

Moussa Ag Assarid

Membre du Conseil Transitoire de l'Azawad

Chargé de l'Information et de la Communication

   

Page 1 sur 29