Mercredi 3 juillet 2013 3 03 /07 /Juil /2013 03:25

 

 

FANAMBARANA


Ny Fiadidiana ny Tetezamita dia naharay ny fanasana nalefan’ny FFKM momba ny fihaonana ho amin’ny Fampihavanana manomboka ny 3 jolay 2013.


Ny Filohan’ny Tetezamita dia manamafy fa ny hany lalana ivoahana amin’izao krizy politika izao dia ny fanatanterahana ny fifidianana.


Koa ny asa sy ezaka rehetra atao na avy aiza na avy aiza dia tokony hiompana mankany amin'izany fanatanterahana ny Fifidianana izany, ary tsy tokony hampitatra na hanalava ny Tetezamita, sady tsy hivaona amin'ny tondrozotra.


Ny Filohan'ny tetezamita dia manamafy hatrany ny fahavononany hifampidinika araka ny efa nataony hatramin'izay, rehefa mifanaraka amin'izany fotokevitra izany.


Noho izany, ny fivoriana heverina atao eny Ivato dia mila fifampidinihana hentitra sy matotra mialoha.


Antananarivo, faha 02 jolay 2013

Ny Fiadidiana ny Tetezamita

 

TRADUCTION LIBRE

DECLARATION


La Présidence de la Transition a reçu l’invitation du FFKM concernant la Réunion de la Réconciliation prévue débuter le 3 juillet 2013.

Le Président de la Transition réaffirme que la seule et unique voie de sortie de cette crise politique demeure la tenue des élections.

Aussi, tous les efforts menés dans ce sens par toutes les entités quelles qu’elles soient doivent se focaliser sur la tenue de ces élections, dans le respect de la feuille de route, mais ne pas consister en une démarche pour prolonger la période de Transition.

Le Président de la Transition réaffirme sa volonté d’aller vers la concertation, démarche qu’il a toujours effectuée depuis, à condition que l’ordre du jour se base sur cette tenue des élections et la non prolongation de la période transitoire.

Ainsi, cette réunion au sommet, prévue être organisée à Ivato, requiert mûres réflexions concertées au préalable.

Antananarivo, le 2 juillet 2013

La Présidence de la Transition

 

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 juin 2013 7 30 /06 /Juin /2013 20:17

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

30-JUIN-2013-BEHENJY-ACCIDENT 9833

Suite à l’accident mortel de transport en commun, sur la route reliant Antananarivo et Fort-Dauphin, survenu le Samedi 29 Juin 2013 vers 15heures dans la commune de Behenjy, à 40 km de la Capitale, faisant trois morts et plusieurs blessés, le Président de la Transition, SEM Andry RAJOELINA a mandaté un de ses conseillers, avec le Ministre de la Santé Dr NDAHIMANANJARA Johanita à l’hôpital Joseph Ravoahangy ANDRIANAVALONA où ont été admises les victimes. L’objectif est de rendre visite aux blessés et par la même occasion, présenter les condoléances aux familles des défunts.

 

30-JUIN-2013-BEHENJY-ACCIDENT 9891

 

D'autres photos ici

 

Le Président de la Transition, représenté par Monsieur RANDRIANARIVONY Solo, avec le Ministre de la Santé, Dr NDAHIMANANJARA Johanita, le vice-président du Conseil Supérieur de la Transition, Monsieur MAHARANTE Jean de Dieu, le premier questeur du Congrès de la Transition, Monsieur HENRI Jean Michel ainsi que du Chef de Région Androy, Monsieur FIANDRAZA, n’ont pas tardé à manifester son soutien tant moral que financier aux familles des victimes de cet accident tragique. Ainsi, le Président de la Transition SEM Andry RAJOELINA a offert une enveloppe financière de 4,6 millions d’Ariary pour les victimes dont 200 000 Ariary par personne blessée et 400 000 Ariary par famille pour ceux qui ont perdu leurs proches. Par ailleurs, toutes les dépenses relatives aux soins médicaux nécessaires seront prises en charge par le Président RAJOELINA. L’Etat se chargera également du transport pour le rapatriement des corps vers leurs villes d’origine respectives.

Antananarivo, le 30 Juin 2013

Le Chargé de la Communication
à la Présidence de la Transition

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Samedi 29 juin 2013 6 29 /06 /Juin /2013 17:51

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 
Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Vendredi 28 juin 2013 5 28 /06 /Juin /2013 10:28

 

 

   

 

 


Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 juin 2013 4 27 /06 /Juin /2013 06:27

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Interview du Président de la Transition en marge de la Fête nationale

 

Le 53ème Anniversaire de l’Indépendance de Madagascar a été célébré sous l’égide du Chef de l’Etat malgache, SEM le Président Andry RAJOELINA.


A sa sortie du banquet présidentiel offert hier au Palais d’Etat d’Iavoloha, le Président Andry RAJOELINA a répondu aux questions d’ordre politique posées par des membres de la presse présents.



 

Ainsi, interrogé sur la tenue des élections, il a réitéré sa position, notamment sur le droit fondamental de tout un chacun d’avoir la liberté de choisir. « L’heure n’est plus aux questions de candidature, je pense qu’il est temps maintenant de se pencher sur les projets de société et les programmes de chaque candidat. Autrement, on se livre à de faux-débats. En effet, nous nous attardons sur des questions de personnalité. Pourquoi ne parle-t-on pas de Madagascar en général et de son avenir au lieu de se focaliser sur une personne ou un candidat ? Je ne cesserai pas de transmettre à tous les Malgaches qu’il nous appartient de défendre cette liberté de choisir qui ne se négocie pas. J’ai fait des déplacements dans certaines régions de Madagascar et j’ai constaté que c’est d’élections que les Malgaches ont soif ».


A la question de savoir s’il est favorable à la tenue d’un éventuel sommet à quatre à Madagascar, le Président de la Transition de répondre : « Je ne répondrai pas par un oui ou par un non mais je vous pose une question : Est-ce vraiment la solution à notre problème ? ».


Concernant les menaces de sanction contre Madagascar si les trois candidatures contestées - dont la sienne - sont maintenues, le Président RAJOELINA a souligné : « Nos ancêtres ont lutté pour cette indépendance, pour la liberté de choisir, pour la liberté de maitriser nos richesses. Je constate que si Madagascar est tant convoité, c’est parce qu’il y a beaucoup de raisons à cela. Je suis convaincu qu’il est possible de développer Madagascar avec ses propres richesses mais pour cela, il faut tout simplement une solidarité entre les politiques malgaches. Personnellement, je trouve que la jalousie, l’égoïsme et la haine constituent les principaux blocages de ce pays car des personnes malintentionnées ne cessent de se mettre les bâtons dans les roues. Mais les élections restent la voie la plus démocratique pour résoudre cette crise. Et j’exhorte tous les responsables à s’atteler à l’organisation des élections car c’est ce qui est le plus important pour le dénouement de la crise ».



 

Pour ce qui est de la question de l’ordre des scrutins pour les élections de sortie de crise, le Président Andry RAJOELINA de rappeler sa proposition pour la tenue des législatives en premier lieu. « Ce n’est qu’aujourd’hui que certaines personnes comprennent l’importance de ma proposition qui date déjà de plusieurs mois auparavant. Je savais depuis le début que la tenue en premier des législatives constitue une solution à cette crise. Si on avait procédé de la sorte, nous n’aurons pas été confrontés à ce nombre pléthorique de candidats à la présidentielle car beaucoup d’entre ces derniers ne sont même pas à même de gagner les législatives. En ce qui concerne la date des élections, il appartient à la CENIT et aux experts internationaux d’en décider et de prendre leurs responsabilités pour éviter d’autres crises, notamment postélectorales ».

Revenant aux sanctions de la Communauté internationale, le Président de rappeler que ce n’est pas la première fois que Madagascar a été sanctionné. « La Feuille de route a imposé la cohabitation et à l’organisation des élections. Quoique ce fût très difficile et très dur, nous sommes sur le point d’y arriver.

 

Nous nous trouvons actuellement sur le chemin qui mène vers les élections. Les parties malgaches se sont déjà convenues sur les candidats qui vont se présenter aux élections mais c’est la communauté internationale qui s’est mise à ériger des problèmes sur ce point. Seules les urnes traduisent la voix du Peuple et je vous assure que je suis prêt à accepter le résultat d’une élection transparente, libre et démocratique », a-t-il conclu.

Antananarivo, le 26 Juin 2013

Le Chargé de la Communication

à la Présidence de la Transition

 

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires

De la Vision aux Actions

ALBUMS DE PHOTOS

Voir tous les albums

DOSSIERS

Calendrier

Novembre 2013
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés