Vendredi 26 juillet 2013 5 26 /07 /Juil /2013 18:58

CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE 116 PHOTOGRAPHIES

 

 

 

 

**********************************************


 

FANDRESENA 2013

Vendredi 26 juillet 2013



La cérémonie de sortie de promotion des élèves-officiers de l’Académie Militaire d’Antsirabe (ACMIL) s’est déroulée dans le faste et dans le respect de la tradition. Les 79 élèves-officiers -dont 59 issus de la 34ème promotion baptisée «ANDRIN’NY FIRENENA» et 20 issus du 19ème PFMCS (Peloton de Formation Militaire des Cadres Spécialistes) baptisé « FENO »- ont reçu solennellement leurs galons. A signaler qu’il y a quatre Togolais et une femme parmi ces 79 élèves-officiers sortant.



 

Avant la remise d’épaulettes d’officiers aux récipiendaires susmentionnés, la pérennisation de la tradition de l’Ecole a été effectuée avec somptuosité comme :



 

* Les baptêmes et la bénédiction des parrains de la 36ème promotion, sous le nom « TSIFA », par le Colonel Razafindrakoto Lantoarinjaka ; du 18ème PIA (Peloton Inter-Arme), sous le nom de « IRAIDIA », par le Colonel Saifoudine Nandrasana Hasanaly et du 19ème PFMCS, sous le nom de « FENO », par le médecin- Colonel Rakoto Fanomezantsoa Andriamparany.



 

* La passation de sabre qui est le symbole de l’autorité entre l’Ombimanga de la 34ème promotion, le Sous-Lieutenant Zafidahy Ramaminandrasana Parfait, et l’Ombimanga de la 35ème promotion, l’élève-officier Ranaliarivo Andriamihary, marquant le respect et surtout la continuité de la tradition à l’Ecole.


* Une représentation appelée « Silence Drill » a précédé la remise de galons. Le « Silence Drill » trouve son origine dans le Corps des Marines des Etats-Unis d’Amérique, en 1948, bien que le Corps des Marines ait été fondé en 1775. Il s’agit de la première prestation d’un peloton de 24, démontrant leur habilité et leur maîtrise du maniement du fusil. Sans aucune commande verbale, avec des rotations de fusil spectaculaires. Chaque prestation se termine par une inspection des armes d’une manière particulière.


 

Le « Silence Drill » est une prestation si exemplaire qu’il est sollicité pour diverses cérémonies et est même devenue une partie intégrante de cérémonial militaire à travers Washington, à l’époque, et dans le monde entier actuellement. Cet exercice symbolise la précision, la perfection, la discipline et la fierté. En bref, le professionnalisme du militaire. La prestation de ce jour a été effectuée sous les ordres de l’élève-officier Ratsitokana Murielle, de la 35ème promotion.



 

La prise d’armes s’est achevée par un défilé dirigé par le Sous-Lieutenant major de la 34ème promotion. Le major du 19ème PFMCS est le Sous-lIeutenant Razanadraibe Mahefasoa Mika. A l’issue du cérémonial, la visite de la « ferme école » était au programme.

Cette journée a été précédée par l’inauguration de la chapelle militaire.




 

Actuellement, l’ACMIL concrétise la réforme entretenue depuis le mois d’octobre 2012, en introduisant l’E-learning dans la pédagogie de la formation, par l’intermédiaire du site web www.akademiamiaramila.org de l’Ecole, ou encore la refonte du programme qui vise la délivrance du diplôme « Bachelor en science de défense » aux élèves-officiers sortant, en autres.



 

La cérémonie du jour a été placée sous le Haut patronage du Président de la Transition, également parrain de la 34ème promotion, SE.M. Andry Rajoelina ; du Ministre des Forces armées, le Général de Corps d’Armée, Rakotoarimasy André Lucien et du Directeur du Commandement de l’ACMIL, le Général de Brigade, Rakotonirina Léon Jean Richard. Plusieurs membres du gouvernement ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires ont honoré de leur présence cette cérémonie.




 

Jeannot Ramambazafy - Photos: Harilala Randrianarison

 

****************************************************************

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Président de la Transition à la sortie de promotion des éleves officiers de l’Académie militaire – « FANDRESENA 2013 »

 

Le Président de la Transition, SEM Andry RAJOELINA, a honoré de sa présence la cérémonie de sortie officielle de la 34ème promotion de 59 élèves officiers baptisée « Andrin’ny FIRENENA », et de la promotion forte de 20 membres « FENO » ou « Fraternité Eternelle Nouée dans les Objectifs », de la 19ème PFMCS, ce Vendredi 26 Juillet 2013. Notons que cette cérémonie « FANDRESENA » se tient chaque année à l’Académie Militaire d’Antsirabe durant laquelle les élèves officiers, qui ont réussi à battre les trappes des trois années de formations académiques et militaires, reçoivent sollenellement leurs galons.

 

Arrivé à l’Académie Militaire d’Antsirabe vers 10h30, le Président Andry RAJOELINA a procédé à la revue des troupes dans le respect de la tradition de l’Ecole avant de passer à la série de baptêmes et de bénédictions pour les promotions; puis à la passation de Sabre, symbole de l’autorité, entre la 34ème et la 35ème promotion ; et enfin la passation de Drapeau, symbole de la souveraineté nationale, entre le major de la promotion sortante et celui de la  35ème promotion.

 

Cette année, le Chef d’Etat a été choisi par les 59 nouveaux officiers pour parrainer la promotion « Andrin’ny FIRENENA ». Et comme à l’accoutumée, le Président de la Transition et non moins Chef Suprême de l’Armée malagasy a remis son galon au major de la promotion. Il s’agit du Sous-lieutenant RABEVAZAHA Rila Tsiory.

 

Ont été présents à ce cérémonial, les chefs militaires notamment le Ministre des Forces Armées, le Général Lucien RAKOTOARIMASY, le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie le Général RANDRIANAZARY, le CEMGAM le Général NDRIARIJAONA André, le Commandant de la Gendarmerie Nationale le Général Richard RAVALOMANANA, de nombreuses personnalités civiles et militaires, ainsi que les membres de la famille des Militaires. Le Ministre de la Communication Harry Laurent RAHAJASON a été le seul membre civil du gouvernement présent à cette cérémonie.


Lors de l’habituelle série de discours, le Commandant de l’Académie Militaire, le Général de Brigade RAKOTONIRINA Léon Jean Richard, a tenu à souhaiter « un avenir militaire professionnel radieux » aux 79 nouveaux officiers, animés par le devise de l’Ecole « Ho an’ny Tanindrazana ».

Cet officier général a également profité de l’occasion pour faire part des prochaines étapes à franchir par l’Ecole en vue de concrétiser les réformes promises en termes de formation depuis le mois d’octobre dernier. A savoir l’E-learning, la refonte du programme ayant pour objectif l’introduction d’un nouvel exercice portant sur le combat naval et fluvial en vue de l’obtention du diplôme « Bachelor en Science de Défense ».

 

Le Général Lucien RAKOTOARIMASY, Ministre des Forces Armées, a, pour sa part, encouragé les nouveaux officiers sortants.  « Portez bien le nom de votre promotion durant votre carrière et appliquez ce que vous avez acquis à l’Ecole. La solidarité entre les frêres d’arme, la lutte contre la corruption, la volonté, la détérmination et la conscience constituent les gages essentiels pour garantir une réussite professionnelle » a-t-il indiqué.

 

Le Président RAJOELINA, quant à lui, a tenu à exprimer sa reconnaissance à l’endroit de ces nouveaux officiers pour l’avoir choisi comme parrain de la promotion « Andrin’ny FIRENENA ».

 

Il a aussi tenu à féliciter les 79 officiers des promotions « Andrin’ny Firenena » et FENO. « Vous allez entrer dans le monde professionnel, aussi voudrai-je vous souhaiter mes vœux les plus sincères d’un début de carrière vibrant d’expériences et un parcours parsemé de succès ».

 

Il a également rappelé que dans le contexte actuel, les Forces Armées tiennent un rôle considérable en étant le dernier rempart en ce qui concerne la préservation de la Souverainté nationale, surtout en termes de défense nationale. « Vous avez déjà prouvé aux yeux du monde entier que les Forces Armées malagasy sont des militaires responsables sur qui le Peuple malagasy peut compter ». A noter que « Andrin’ny Firenena » signifie littéralement « le pilier sur lequel la Nation peut compter ». Une signification qui demande un grand sens de responsabilité pour garder haut l’honneur du pays.

 

Il convient de signaler que, la veille de cette cérémonie de sortie de promotion ou la « FANDRESENA 2013 », les responsables ont procédé à l’inauguration de la chapelle militaire, une des promesses présidentielles. De même, le Président de la Transition a dépêché dans la foulée ses proches collaborateurs au sein de la Présidence, à savoir le Ministre de la Communication Harry Laurent RAHAJASON et le Coordonateur Général Nirhy Lanto Andriamahazo, pour remettre des dons aux habitants du fokontany Andranomanelatra, dont les maisons ont été ravagées par le feu, le Jeudi 25 Juillet 2013.

 

Antsirabe, le 26 Juillet 2013 

Le Chargé de la Communication

à la Présidence de la Transition 

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Mercredi 24 juillet 2013 3 24 /07 /Juil /2013 13:37

Les Présidents Andry Rajoelina et Jakaya Kikwete


COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Deux rencontres du Président RAJOELINA avec le Président de la Troïka

 

Le Président de la Transition, SEM Andry RAJOELINA, a eu deux rencontres, conviviales et fraternelles, avec le Président de la Troïka et non moins Président de la République Unie de Tanzanie, SEM Jakaya KIKWETE, lors de son déplacement à Dar es Salam.

 

Ainsi, ce Lundi 22 Juillet 2013 dernier dans l’après-midi, les deux Chefs d’Etat ont tenu une séance de travail d’une durée de deux heures. Et ce Mardi 23 Juillet 2013 dernier dans la matinée, les deux Hautes personnalités se sont de nouveau rencontrées durant trois heures.

 

Trois options de solution, inhérentes au processus de sortie de crise à Madagascar, ont été mises sur la table durant ces rencontres entre les deux Présidents.

 

Trois options de solution qui continueront encore de faire l’objet de discussions entre les deux Hautes personnalités.

 

Le Président RAJOELINA a rejoint Antananarivo ce Mardi 23 Juillet 2013 dernier en fin de l’après-midi.

 

Antananarivo, le 24 Juillet 2013

Le Chargé de la Communication

auprès de la Présidence de la Transition

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Lundi 22 juillet 2013 1 22 /07 /Juil /2013 21:14

Le Président Andry Rajoelina accueilli par le Président Jakaya Kikwete


Lundi 22 juillet 2013. Selon un communiqué de la Présidence de la République Unie de Tanzanie, le Président de la Transition malgache, Andry Rajoelina, est arrivé lundi dans la mi-journée à Dar es Salaam pour des entretiens avec son homologue tanzanien Jakaya Kikwete sur la crise qui secoue dans la Grande île. « Le Président Rajoelina est arrivé pour une visite de travail et il aura plus tard des entretiens avec son hôte, le Président Jakaya Kikwete, qui préside actuellement la Troïka de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) pour la paix et la sécurité ».


C’est en cette qualité que le Président Kikwete a été chargé par ses pairs de la SADC de coordonner les efforts visant à mettre un terme à la crise politique à Madagascar. « Au cours de leurs entretiens, le Président Kikwete fera part au Président Rajoelina des conclusions du dernier sommet de la Troïka de la SADC qui s’est tenu à Pretoria en Afrique du Sud, durant le week-end dernier », souligne le communiqué qui ajoute que : « pour sa part, le Président de la Transition malgache présentera au Président Kikwete la situation actuelle à Madagascar, notamment en ce qui concerne les préparatifs des prochaines élections générales qui buttent sur des défis divers ».

 

Rappelons que les Présidents Rajoelina et Kikwete se sont déjà rencontrés à maintes reprises, au cours de ces derniers mois, toujours à propos de la situation politique à Madagascar.

 

Jeannot Ramambazafy – 22 juillet 2013

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Lundi 22 juillet 2013 1 22 /07 /Juil /2013 15:59

Le Président Andry Rajoelina et le Commissaire Ramtane Lamamra

 

 

TRANSCRIPTION

Président de la Transition

LE PRESIDENT

A Monsieur Ramtane Lamamra

Commissaire à la Paix et à la Sécurité

de l’Union Africaine

Antananarivo, le 18 juillet 2013.

Monsieur le Commissaire,


Permettez-moi tout d’abord de vous renouveler mes sincères remerciements pour votre engagement personnel à accompagner Madagascar vers le retour à l’ordre constitutionnel et matérialisé récemment par votre déplacement à Madagascar.


Nous avons pris connaissance, avec la plus grande surprise, du contenu du document intitulé « aide-mémoire », articulant un plan en sept points pour sortir le processus électoral malgache de l’impasse, a reçu une très large diffusion dans la journée du 16 juillet 2013 et fut officiellement distribué à tous les participants à l’Assemblée générale élargie de la CENIT.


Quatre point, parmi les sept indiqués, peuvent être considérés comme des instructions ou des directives auxquelles les autorités malgaches doivent obtempérer si bien que la presse parle des « 7 commandements du GIC ».


Le point un impose au Président de la Transition de devoir légiférer par voie d’ordonnance, dans un laps de temps très court, pour modifier une loi organique adoptée par les représentants du peuple sur une matière aussi sensible qu’est le code électoral, et qui plus est, modifie radicalement l’esprit de ce texte fondamental au milieu du processus électoral.


Le point trois concerne tout particulièrement le président de la Transition qui doit retirer sa candidature unilatéralement et sans condition.


Les termes utilisés apparaissent comme des ordres qui doivent être exécutés.


Le point quatre se rapporte à la restructuration de la plus haute juridiction électorale du pays, au motif que la décision qu’elle a rendue en dernier ressort au nom du peuple malgache, ne traduirait pas son * impartialité et sa neutralité *. Je tiens à rappeler, cependant, qu’en signant avec les parties malgaches la Feuille de route pour une sortie de crise à Madagascar, la Communauté internationale s’est engagée à reconnaître l’intégrité territoriale et la souveraineté des Etats membres ainsi que la compétence, la légitimité et l’indépendance de leurs systèmes judiciaires.


Face à de telles instructions assimilables à des ordres stricts envers l’Etat malagasy et foulant aux pieds notre souveraineté nationale, je voudrais confirmer auprès de vous l’authenticité du document dont le ton et le contenu diffèrent sensiblement du langage habituel en matière diplomatique. Si ce document s’avère authentique, et au nom du peuple malgache, que j’ai l’insigne honneur de représenter, je tiens d’ores et déjà à vous faire part de ma profonde indignation par rapport au processus d’élaboration de cet aide-mémoire.


Malgré ma ferme volonté ainsi que mon engagement personnel à sortir définitivement Madagascar de cette crise qui s’enlise, ma position personnelle et celle des autorités malgaches s’en trouve plus que difficile vis-à-vis du peuple malgache. Obtempérer à ces directives sera considéré comme un abandon de la souveraineté du pays dont je suis le garant, en vertu de l’article 45.2 de la Constitution qui dispose que le Chef de l’Etat « veille à la sauvegarde et au respect de la souveraineté nationale tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ».


Vous comprendrez alors l’embarras dans lequel je me trouve avec la publication d’un tel document inacceptable dans l’opinion publique.

Dans un tel contexte, la prise d’une ordonnance sur les matières nécessitant une réforme me paraît inopportune. La saisine du Parlement, qui peut être convoqué en session extraordinaire, me paraît nécessaire.


Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire, les assurances de mes considérations distinguées.


 

Andry Nirina Rajoelina

 

**************************************

EXTRAITS DE LA FEUILLE DE ROUTE DU 16 SEPTEMBRE 2011


Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires
Lundi 22 juillet 2013 1 22 /07 /Juil /2013 15:32

 

Palais d'Ambohitsorohitra, lundi 22 juillet 2013. Avant son départ pour la Tanzanie, le Président de la Transition, Andry Rajoelina, a eu un bref point de presse avec les membres de la presse locale. Compte-rendu express et traduction à partir de la video en Malagasy.



" Je vous remercie d’être venus nombreux, Mesdames et Messieurs les journalistes, ce matin. Comme nous le savons tous, il existe une mésentente communicative dans le processus électoral, au stade actuel, à Madagascar.



En tant que Président de la Transition et selon la Constitution (article 45.2), primo : je dois veiller à la sauvegarde et au respect de la souveraineté nationale tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ; secundo : devant la situation qui prévaut, il est de mon devoir de chercher des solutions aux problèmes qui persistent actuellement.



C’est pourquoi, je vais me rendre en Tanzanie, tout à l’heure, pour honorer le rendez-vous que j’ai contracté avec le Président tanzanien, pour discuter de vive voix, afin de trouver les solutions adéquates aux problèmes qui prévalent.



Ce que vous devez savoir, c’est que les actions du GIC-M, se situent au niveau des Ambassadeurs, tandis que les actions de la Troïka de la Sadc, elles, se trouvent au niveau des Présidents. C’est sera donc une entrevue entre deux Présidents, qui portera sur ces problèmes.



C’est là le message que je voulais vous transmettre : je vais m’envoler pour la Tanzanie, tout à l’heure, pour discuter avec le Président tanzanien, également Président de la Troïka de la Sadc. Pour la suite, il faudra attendre mon retour…".

Recueillis par Jeannot Ramambazafy

Photos : Harilala Randrianarison

 

 

*********************************************************

COMMUNIQUE DE PRESSE

Point de presse du Président de la Transition

avant son départ pour la République Unie de Tanzanie


Face aux mésententes perçues actuellement sur la question relative au processus électoral à Madagascar, le Président de la Transition, SEM Andry RAJOELINA, a tenu un point de presse, ce Lundi 22 Juillet 2013, au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra, avant son départ pour la République Unie de Tanzanie. « Nul n’ignore les divergences d’opinions sur la manière de procéder aux prochaines élections à Madagascar. Primo, la Constitution dispose qu’en tant que Président de la Transition, exerçant la fonction de Chef de l’Etat, il est de mon devoir de veiller à la sauvegarde et au respect de la souveraineté nationale tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Secundo, devant la situation actuelle, il s’avère primordial de trouver une issue à cette crise qui s’enlise à Madagascar », a-t-il expliqué.


Ainsi, dans cette perspective de recherche de solutions, une délégation conduite par le Président de la Transition s’est envolée ce Lundi 22 Juillet 2013 pour Dar Es Salam – Tanzanie afin de rencontrer le Président de la République Unie de Tanzanie, et non moins Président en exercice de la Troïka de la SADC, SEM Jakaya Mrisho KIKWETE. Le Président RAJOELINA a, ainsi, déclaré que ce sera l’occasion idéale pour parler de la situation malgache : « cette rencontre nous permettra de discuter ouvertement du dénouement des problèmes actuels. Il convient de souligner que la récente mission menée par les représentants du Groupe International de Contact pour Madagascar (Gic-M) se situait au niveau des Ambassadeurs. La Troïka, quant à elle, regroupe des Chefs d’Etats. C’est pourquoi, cette entrevue doit se tenir entre deux Chefs d’Etats ».

Antananarivo, le 22 Juillet 2013

Le Chargé de la Communication

auprès de la Présidence de la Transition

Par Andry TGV - Publié dans : Andry Rajoelina Acta non verba - Communauté : Andry Rajoelina en action
Voir les 0 commentaires

De la Vision aux Actions

ALBUMS DE PHOTOS

Voir tous les albums

DOSSIERS

Calendrier

Novembre 2013
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés