AZAWAD : Du 17 Janvier 2012 au 17 janvier 2015, le Peuple au rendez-vous !

azawad177

Le Mouvement National de Libération de l’AZAWAD dédie ce jour mémorable du 17 Janvier au brave Peuple de l’Azawad.

Le 17 janvier 2012, le Mouvement National de Libération de l’Azawad, met en exécution toutes les différentes mises en garde faites à l’Etat du Mali, après maints appels aux dialogues francs et sincères sur le chaos dans lequel sont plongées les populations et les régions de l’Azawad. Le gouvernement avait décidé de répondre par la force militaire aux revendications légitimes de l’Azawad, ce qui ne laissait d’autre choix que celui de la légitime défense.

Le but est l’Indépendance,les voies et moyens sont politico-militaires.

Au niveau militaire la stratégie adoptée consistait à mettre progressivement en échec toutes les positions militaires du Mali, et ce, en attaquant les camps les plus reculés pour finir par ceux des chefs-lieux des trois grandes régions de l’Azawad (Gao, Timbuktu et Kidal).

Au niveau, politique il ne s’agissait pas de mettre en place une nouvelle vision ou une nouvelle feuille de route. Il s’agissait de reprendre le travail politique entamé par nos pères à l’époque coloniale ; aux révoltes qui ont suivies (1963-1990-2006-2008) et au processus politique enclenché le 01 Novembre 2010 à Timbuktu. Lequel processus avait donné naissance au Mouvement National de l’Azawad.

Il était certes important d’améliorer la lutte politique en réduisant le fossé de l’incompréhension au niveau régional et international de ce soulèvement trop longtemps mal expliqué. Cette dernière, plaçait l’Azawadien lambda au début et à la fin de la révolution en érigeant cette lutte d’indépendance en « une Lutte Populaire ».

 

Les azawadiens ont répondu à l’appel très tôt en acceptant d’être les bras politiques ; les bras militaires et les principaux bailleurs de fond de cette révolution. Le courage de cette population a permis à l’Azawad d’atteindre, en deux mois treize jours, le but militaire escompté ; celui de mettre en échec l’armée malienne. Dans les faits, la pertinence et l’abnégation de cette population ont permis à l’Azawad d’exister politiquement jusqu’aujourd’hui en bravant toutes les pressions. L’engagement de cette population continue à porter l’AZAWAD.

Ce même engagement s’est réaffirmé encore hier, 17 janvier 2015, par une mobilisation forte et massive dans plusieurs localités Azawadiennes (Kidal-Ber-Minaka, Tin Zawwaten etc.…) ainsi que dans plusieurs autres pays où résident des communautésAzawadiennes.

La mobilisation s’est manifestée à travers des chants traditionnels, des courses de chameaux et d’autres activités inoubliables qui ont marqué cette date historique. Des slogans comme « Azawad, Mali Non !!!», « Oui au Fédéralisme !» ou encore « Non à la présence de l’armée Malienne sur notre Territoire !» étaient scandés par la foule et se lisaient aussi fréquemment que les couleurs du drapeau de l’Azawad sur des pancartes, des banderoles et des mûrs...

Le 17 janvier, le 1er  Novembre (Naissance du MNA) et le 06 Avril (Déclaration d’Indépendance de l’Azawad) font désormais partie du lot de dates historiques, qui, voilà plus de deux ans, sont fêtées régulièrement par nos populations afin réitérer fermement leur attachement à leur Droit à l’Autodétermination.

Cette forte mobilisation des populations Azawadiennes est un message  à l’endroit du monde pour lui rappeler que l’Azawad est au centre de leur engagement et que cette ferveur révolutionnaire n’est pas prête de s’arrêter avant d’atteindre le but escompté.

 

Chargé de communication-MNLA

Moussa Ag Acharatoumane

MNLA sur Twitter

MNLA sur Facebook